(Ré)créateur // Manuz

Post Author
Le 30 mai 2018

Emmanuel Zenou ou Manuz, 46 ans, Dijon. Récréateur sur le titre de Feu! Chatterton.

Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Emmanuel Zenou, j'ai habité plusieurs villes (Lyon, Nantes …) j'habite dans la belle ville de Dijon (Bourgogne) depuis une dizaine d'années.

Je pratique la musique depuis longtemps maintenant. La musique j'ai commencé jeune. Je suis tombé complètement amoureux des sons de claviers, variés d'ailleurs : piano d'abord mais aussi très vite tout synthé, clavier. C’est venu relativement tout seul, en pratiquant. Je n'ai jamais appris le piano avec des cours. Ce qui est marrant pour moi qui suis prof. J'ai commencé par la guitare très jeune pendant 2-3 ans, et je suis vite passé aux claviers, par attirance naturelle personnelle totalement affective. Je rêvais de synthés déjà vers 10-12 ans, quelle chance d'avoir pu en jouer et m'en offrir à l'age adulte !

Quels sont tes groupes ou styles de musiques préférés ?

Vu mon attirance "claviers", j'ai commencé par écouter, à l'âge où j'étais pré-ado, les sons très "années 80" très utilisés dans les sons de l'époque (Tears for Fears, Depeche Mode, Michael Jackson…) mais surtout des grands groupes qui utilisaient les claviers.

LE groupe qui m'a mis à la musique, et au piano, c'est indéniablement Supertramp, dont j'écoutais en boucle les vieux albums (Breakfast in America, Crime of the Century …), mais aussi des groupes comme Queen, Radiohead, Pink Floyd, les vieux Bowie … et des dieux incontournables du clavier comme Stevie Wonder par exemple.

Actuellement, j'ai eu de gros coups de cœur pour des groupes comme Temper Trap, Two Doors Cinema Club. En France j'adore General Elektriks, Florent Marchet, Emilie Simon mais plein de vieux trucs aussi qui font référence !

Pourquoi as-tu décidé de participer à la Récréation Sonore de Feu! Chatterton ?

Feu! Chatterton est un groupe qui a vraiment amené quelque chose de nouveau ces dernières années : son, voix, textes, ambiance. Leur coté "vaporeux Baudelairien" m'attire bien, alors que c'est pourtant un son moins "propre" que ce que j'ai l'habitude d'écouter. Quand je suis tombé, presque par hasard, sur les "Récréations sonores", j'ai d'abord trouvé le concept super sympa, et quand j'ai vu Feu Chatterton j'ai foncé ! J'aime beaucoup composer quand l'inspiration me vient, un peu n'importe quand. Quand ça me tombe dans les doigts, j'aime bien "poser ça" quelque part.

Sur Feu! Chatterton j'ai senti une "sensibilité" venir et j'ai posé.

J'étais, j'avoue, d'autant plus motivé que quelques jours après avoir vu la proposition je vais les voir en Concert à Dijon (17/05).

Peux-tu nous parler de ta contribution ?

J'ai beaucoup aimé le dernier album de Feu Chatterton : encore plus "construit" peut être que le précédent, un son bien travaillé, et même un peu plus encore d'ouverture aux claviers.

En écoutant leur dernier album, j'ai ressenti quelque chose correspondant à ce qu'ils décrivaient dans leur petite vidéo de présentation : se poser sur des "motifs", des suites d'accords, dans lesquels on peut "se perdre", broder autour, laisser une atmosphère se construire. Ils jouent beaucoup sur les atmosphères. Si on écoute "L'Ivresse" (cf. L’Oiseleur), on retrouve un thème au clavier, qui évolue, boucle, repart, et s'enrichit de l'atmosphère autour pour créer un motif où on se perd un peu. Je voulais retrouver ce type d'ambiance. J'ai trouvé chez moi ce son de clavier un peu synthé dont j'ai réduit le filtre pour ne pas le rendre trop brillant, pas trop "propre et clair", rester dans la "vapeur baudelairienne" qu'on retrouve souvent. Ça m'a inspiré une suite d'accord un peu rêveuse qui fait la trame principale. J'ai ajouté un petit son dans les aigus pour figurer une proposition de mélodie, enrichir l'atmosphère autour. Pour celui-ci je suis parti d'un son d'orgue un peu court, je l'ai "déformé" pour qu'il soit plus hypnotique : reverb, et un effet de "vibe" qui déforme un peu la tonalité (pitch) du son. J'ai posé sur tout ça un rythme avec des drums un peu "boite à rythmes", un peu 80s, pour contraster. Mettre de l'allant dans tout ça, un mouvement, un peu de balancement. Puis une basse, à garder ou pas, pour poser un peu le morceau sur une base mélodique plus nette.

Qu’attends-tu de ta participation aux Récréations Sonores ?

Pour moi qui suis passionné de musique, de création sonore, avec mes "petites compos perso" depuis longtemps , c'est une opportunité super sympa de partager ce plaisir, d'avoir un retour sur ce qu'on propose. J'ai adoré par exemple que le groupe me fasse un retour sur la suite d'accords en me disant "tiens, et avec ces deux-là à la fin, plutôt que l'autre…?", fantastique ! Ça veut dire qu'ils ont écouté ça attentivement, trouvé quelque chose d'intéressant, génial d'imaginer que c'est tombé dans leur oreilles un petit moment! Je me sens plein de capacités à trouver des idées, des arrangements, donc ce serait génial de pouvoir partager ça avec un groupe aussi inspirant.

Ton actu ?

Je fais partie d'un groupe amateur où nous faisons beaucoup de reprises de titres sympas pour jouer en concert, ou chez les gens dans leur salon « Le Bœuf Dans Le Salon », et ça m'a ouvert à beaucoup de choses. Je continue à prendre un grand pied à jouer nos morceaux et reprises chez les gens, ou en concert. Je continuerai à me motiver par un seul mot d'ordre : le plaisir, et le kif de le partager avec les autres ! Et si Feu Chatterton est intéressé pour que je contribue et bien ma foi… pourquoi pas d'autres projets.